04/06/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (132/140) : Bibliographie

 

Endroits et histoires magiques

 1.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

                                       Au-delà de renseignements publiés dans le texte lui-même, d’une présence sur le terrain, de visites de lieux, musées (dont ceux des Lettres et des Manuscrits à Paris et à Bruxelles, sources de maintes informations précieuses), édifices religieux et civils, de contacts avec des Ardennais, des parents et connaissances, d’historiens, archéologues, membres d’Offices du Tourisme et autres Syndicats d’Initiative…, de consultations des sites web de communes, municipalités, de personnages et lieux cités, du Cercle Médiéval…, l’auteur s’est appuyé sur une abondante documentation.

 

Ardenne Centrale, Architecture rurale de Wallonie, Pierre Mardaga éditeur, Liège, 1987.

 

Au cœur des forêts, Christian Signol, Albin Michel, Paris, 2011.

 

Au Parc Naturel des Deux Ourthes, Guide de La Wallonie au fil de l’eau, Édition Millenium, Dinant, 2003.

 

« Choses vécues » ou l’influence du milieu sur le caractère de l’homme, M.F. Daussy, 1955, dans I-Revues, INIST-CNRS, France, 2011.

 

« Chromos, l’enfance de la publicité », document, Centre d’Art de Rouge-Cloître, Bruxelles, 2011-2012.

 

Croyances populaires en Wallonie, Rodolphe de Warsage, Noir Dessin Production, Liège, 1995.

 

De la Guerre des Gaules de Jules César, Livre VI, Itinera Electronica, Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Catholique de Louvain, Belgique, 2002.

 

Dictionnaire des Symboles, Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Robert Laffont/Jupiter, Paris, 1989.

 

Histoires ardennaises, contes et légendes, Val et Bords de Salm, Val de l’Amblève…, Marcellin La Garde, Éditions Parent et Fils, Bruxelles, 1863 et 1866.

 

Il faut sauver le sergent York (reportage), L’Express, France, 2006.

 

La Cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie ou le Banquet céleste, Jean Sernin, MdV Éditeur, Paris, 2012.

 

La Colline inspirée, Maurice Barrès, Le Livre de Poche, Paris, 1969.

 

La France médiévale, collectif d’auteurs, Editions du Club France Loisirs, Paris, 1997.

 

La plus ancienne carte de nos régions, article de Dominique Legrand dans « Le Soir », 2012.

 

L’Ardenne sacrée, Jean-Luc Duvivier de Fortemps et Benjamin Stassen, Weyrich Éditions, Neufchâteau, 2008.

 

La Semaine des Ardennes, journal et site web, Charleville-Mézières, 2012.

 

La Symbolique maçonnique, Jules Boucher, Éditions Dervy, Paris, 1988.

 

Légendes ardennaises, Jean-Luc Duvivier de Fortemps, Éditions Pierre Mardaga, Liège, 1989.

 

Le Guide de l’insolite,   Julien Van Remoortere, Belgique Loisirs, Tielt, 1989.

 

Le livre des superstitions, Eloïse Mozzani, Éditions Robert Laffont, Paris, 1995.

 

L’énigme des Vierges Noires, Jacques Huynen, Éditions Jean-Michel Garnier, Chartres, 1991.

 

Le Père-Lachaise, Christian Charlet, Éditions Gallimard, France, 2003, et Plan Illustré du Père Lachaise, Éditions Vermet, Paris, 1991.

 

Les dilemmes de l’Inquisiteur, trilogie, Sonia Pelletier-Gautier, Éditions du Pierregord, Calviac-en-Périgord, 2008.

 

Les monuments, Françoise Olivier-Michel et Colette Samuel, Éditions Stock et Robour, France, 1973.

 

Les Ardennes, Guide de découverte, Bernard Chopplet et Jean-Marie Lecomte, Éditions Noires Terres, Louvergny, 2010.

 

Liège et Meuse Mystérieux, tomes 1 et 2, Paul de Saint-Hilaire, Éditions Rossel, Bruxelles, 1980.

 

Maisons et lieux hantés, Danielle Hemmert et Alex Roudene, Éditions Magellan, France, 1994.

 

Nouveau T, Le Nouveau Testament, Claude-Bernard Costecalde, Éditions du Signe, Strasbourg, 2000.

 

Orval, vie monastique, Éditions Abbaye d’Orval, Belgique, 1995.

 

Petit Dictionnaire des Mythes et Légendes en Ardennes, Christophe Méchin, The Book Edition, Lille, 2010.

 

Splendeurs des Civilisations du passé, documentaire de la BBC, 2001.

 

Stavelot, Passé, Présent, Michel Vanderschaeghe, Fonds Régional et Local, Stavelot, 2011.

 

Toine chef de tribu, Arthur Masson, Éditions Racine, Bruxelles, 2004.

 

Toine Culot, obèse ardennais, Arthur Masson, Éditions Racine, Bruxelles, 1996.

 

Touring Explorer, Magazine Touring Secours, 1040 Bruxelles, 2012.

 

Tourisme en Ardennes, effets secondaires désirables, Comité Départemental du Tourisme des Ardennes, Charleville-Mézières, 2009.

 

Votre été en Wallonie, L’Avenir, Bouge, 2012.

 

 

 

 

 

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

18:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (131/140) : WILTZ (Grand-duché de Luxembourg) : Le pays des « curiosités »

 

 Endroits et histoires magiques

 3.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 Le Syndicat d’Initiative et de Tourisme de cette agréable cité luxembourgeoise, indique à sa rubrique « Curiosités » : trois musées, six lieux à l’architecture remarquable et onze monuments.

Dans le détail, cela donne, donc, l’occasion de s’arrêter plus d’une journée dans cette ville de quelque 4 500 habitants située « au cœur du sauvage et romantique paysage  des forêts et des collines des Ardennes luxembourgeoises » non loin du lac de la Haute-Sûre, du parc naturel…

Wiltz était déjà un endroit fréquenté au temps des Celtes, des Romains et des Francs et son nom découlerait, si j’ose dire, de la rivière Wiltz (ou l’inverse ! selon d’autres versions).

 

 Wiltz1.JPG

 

 

Au cœur d’un sauvage paysage… (Prise d’écran).

 

Aujourd’hui, c’est un lieu de rencontre internationale des scouts, de corso le Lundi de la Pentecôte, de festival théâtral, de musique, de gastronomie, des Feux de l’Hiver, de Nuit des Lampions, de randonnées…

 

Trois musées

 

. Musée National d’Art Brassicole et de la Tannerie : installé dans les anciennes écuries du château, il s’agit de siècles et de siècles d’histoire de la fabrication de la bière, de la reconstitution d’un café du « bon vieux temps », une micro-brasserie et l’une des fiertés de la ville, la tannerie, le travail du cuir remontant à 1644…

. Musée de la Musique : avec l’harmonie de Wiltz, la plus ancienne société de musique luxembourgeoise, voici son histoire et le développement de la musique à vent.

. Musée de la Bataille des Ardennes : Wiltz a été une « Cité Martyre » lors du conflit 1940-45 et ce musée retrace de « sanglants souvenirs »… Quelque 80% des maisons de Wiltz furent détruits ou endommagés, il y eut des dizaines de victimes, de déportés… lors de la seconde Guerre mondiale.

 

Six lieux exceptionnels

 

. Hôtel de ville abrité dans l’ancienne « Villa Thilges » (XIXe siècle) de caractère monumental, avec escalier seigneurial, intérieur Art Nouveau…

. Château construit au XIIIe siècle sur un éperon rocheux. Incendié, reconstruit, la Tour Carrée et la Tour des Sorcières (prison pour femmes accusées de sorcellerie avant d’être condamnées à la torture, au bûcher…)

. L’église paroissiale est, à l’origine (1728), une « chapelle bourgeoise », puis, il y eut agrandissement, restaurations diverses, accueil de reliques…

. L’église décanale Saints Pierre et Paul à la Ville Basse, situé à quelque centaines de mètres du centre de Wiltz, à Niederwiltz : construite au Moyen Âge, la Tour a recueilli les pierres tombales des comtes de Wiletz…

Wiltz2.JPG

 

 

 

Au cœur d’un romantique paysage… (Prise d’écran).

 

. Moulin à vent à Niederwiltz : il a servi de tannerie, de filature, de bâtiment agricole, de grange…

. Les ruines du sanatorium à Kaul au nord de Niederwiltz : grâce à l’industriel et philanthrope Léopold Richard (1832-1918), construction d’un sanatorium destinés aux tuberculeux…

 

Onze monuments

 

. Croix de Justice : datée 1502, on y rendait la justice.

. Croix de la Peste : comporte une effigie de la Pietà (XVIIe siècle).

. Notre-Dame de Fatima : résultat de la promesse faite par des citoyens en pleine Bataille des Ardennes d’élever ce monument pour l’arrêt des hostilités.

. « National Liberation Memorial » au Schumanns Eck : élevé à l’occasion du 50e anniversaire de la Libération par les troupes américaines.

. 28e US-Infantry Division : pierre commémorative située près de l’entrée du château en hommage aux courageux GI’s.

. Aux Morts : monument élevé à la mémoire de quarante-deux jeunes de Wiltz morts et quinze portés disparus en 1940-45.

. Eisenhower Memorial : hommage au général qui séjourna à Wiltz.

. One Penny Monnument : monument dédié à la fraternité scoute et en l’honneur de Baden-Powell.

Wiltz3.JPGAu cœur de forêts et de collines… (Prise d’écran).

 

 

 

. « Reenert », poème épique de Michel Rodange (1827-1876) : circuit comprenant un bassin d’eau, une fontaine, des sculptures, une porte symbolique… :

. National de la Grève : pour rappeler que des citoyens grévistes ont été fusillés par l’occupant allemand.

. 100e Anniversaire de l’Indépendance du Luxembourg.

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (130/140) : WIBRIN (Belgique) : Graine de voyou !

 

Endroits et histoires magiques

 3.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 À la Maison du Tourisme de Houffalize-La Roche, on présente de manière particulièrement bucolique le village de Wibrin : « En frôlant les rochers qui bordent la route, vous apercevrez peut-être un rouge-gorge rondelet qui a cherché, dans les cavités, l’endroit idéal pour élever sa nichée. Plusieurs découvertes telles que des tombelles et des haches de silex laissent penser que les hameaux de Petite-Mormont, Grande-Mormont ou Wibrin furent occupés très tôt dans le temps. »

 

 Wibrin1.JPG

 

 

Pendants d’oreilles en or datant du Ve avant Jésus-Christ, retrouvés à Wibrin

 

Ce petit village aurait été habité par les sorcières qui appréciaient particulièrement les vallées et la forêt environnantes, dit-on.

Ici, on se souvient encore avec précision d’une autre histoire, véridique celle-là !, au point qu’une reconstitution estivale est organisée. C’est celle de Magonette et de Géna.

 

Célèbres bandits ardennais

 

C’est en prison que Henri-Joseph Theis dit « Magonette », Ardennais pure souche puisqu’il est né à Wibrin (en 1790), et Jean-Henri Géna, de cinq ans son cadet, originaire des environs de Durbuy, donc Ardennais comme son futur compère et complice, et détrousseur de cadavres sur le champ de bataille de Waterloo après la débâcle de Napoléon, se rencontrèrent au début du XIXe siècle. Le premier pour avoir volé des foulards, le second un cheval.

Ils ne firent pas long feu derrière les barreaux puisqu’ils s’évadèrent, se réfugièrent dans les bois de la région avec, probablement, l’aide de membres de leurs familles.

Alors, ils hantèrent une partie des Ardennes (« Espèce de Magonette ! » était devenu une injure ou équivalait à « Graine de voyou ! » lancé par les parents à leurs enfants désobéissants) et commirent une multitude d’agressions pour s’alimenter et voler de l’argent, parfois avec l’appui d’habitants qui se changeaient en indicateurs, receleurs, voire protecteurs, et, le pire, ils tuèrent un gendarme.

Ils furent capturés, renvoyés en prison, jugés et guillotinés à Liège. Ils furent parmi les derniers décapités en Belgique. Cet engin de mort est exposé au Musée de la vie wallonne à Liège, comme un autre au château des Comtes à Gand... où, paraît-il se débat encore l’épineux sujet de la peine capitale.

Wibrin2.JPG

 

 

 

 

 

Guillotine.

 

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

18:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)