17/04/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (64/140) : LA CHAPELLE (France) : Au bonheur des skieurs

 

3.jpgEndroits et histoires magiques

 

Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

Moins de deux cents habitants pour ce village situé à la frontière avec la Belgique, entre Sedan et Bouillon. Son dénivelé (400 m en haut pour 290 m en bas) en fait un endroit prisé par les skieurs, l’ancienne douane ayant même été transformée en gîte.

Historiquement, le 12 mai 1940, les soldats allemands de la10e Panzerdivision franchirent la frontière à La Chapelle lors de la Bataille de France, c’est-à-dire l’invasion allemande des Pays-Bas, de la Belgique, du grand-duché de Luxembourg et de la France.

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

17:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (63/140) : JUNIVILLE (France) : Poète et paysan

Endroits et histoires magiques

 Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 Le Musée-Auberge Verlaine à Juniville est l’ancienne « Auberge du Lion d’Or » fréquentée par l’illustre poète.

Une association s’occupe de le faire vivre avec des conférences, visites, du théâtre, des contes, des concerts, des animations, des expositions...

 

 Juniville.jpg

 

 

 

Mysticisme et Rédemption…

 

En voici la présentation, sous le titre « Dans nos savoureuses Ardennes, où je fis le mal et le bien… » :

 

« Bien après la vie parisienne et bourgeoise, la reconnaissance du milieu littéraire français grâce à  Poèmes Saturniens et l’escapade avec Rimbaud, c’est en prison, à Mons, que Verlaine prendra conscience qu’il a tout perdu et se tournera vers le seul salut possible : le mysticisme et la Rédemption.

Dès ce moment, ses seules occupations seront le regret de sa vie perdue et l’écriture de Sagesse.

Errant quelque temps entre la Belgique et l’Angleterre, il finira par se fixer à Rethel où il sera répétiteur pendant deux ans dans une institution religieuse.

Verlaine quittera l’institution Notre-Dame de Rethel en août 1879 accompagné d’un de ses élèves, Lucien Létinois, qu’il considère comme son fils et dont il veut faire « Un bon catholique et un bon citoyen… » (P. Verlaine, Confessions). Ils s’installeront à Coulommes, dans la ferme de Malval, chez les parents de Lucien.

 

Là,  Verlaine redécouvre la campagne française…, sa sérénité, son rythme lent, ses horizons apaisants. L’idée lui vint d’acquérir une exploitation rurale et de s’y retirer en gentilhomme : poète et paysan. (P. Petifils. Verlaine).

 

Une ferme est à vendre à Juniville et c’est Elisa Verlaine, sa mère, qui l’achète. Les Létinois s’y installeront en mars 1880, au 15 de la rue de L’Abby. Verlaine louera une maison à 150 mètres de la ferme, en face de l’auberge du Lion d’Or.

Dans cette auberge Verlaine finira d’écrire et de corriger Sagesse qui sera un échec d’édition.

À Juniville, Verlaine connaîtra sa dernière tentation vers le Bien. La mort de Lucien Létinois conclura tragiquement l’aventure ardennaise. Verlaine quittera Juniville en 1882 contraint de vendre sa ferme.

 

Le musée Verlaine s’est ouvert dans l’auberge du Lion d’Or restaurée et reconstituée avec ses meubles et ses objets.

C’est un lieu vivant, plein de charme et imprégné de la présence du poète.

 

« Notre essai de culture eut une triste fin

Mais il fit mon délice un long temps et ma joie. »

 

Paul Verlaine. »

 

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

17:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (62/140) : ILLY (France) : Un haut lieu où souffle l’esprit

Endroits et histoires magiques

 Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 Au cœur du village d’Illy, voici une fontaine, et, à quelques centaines de mètres de ce point d’eau, sur un plateau qui le domine, « Le Calvaire ». Celui-ci est marqué de deux croix de pierre.

 

 Illy1.JPG

 

 

 

 

 

La nouvelle fontaine d’Illy.

 

 « Ce lieu-dit dont le splendide panorama domine le village d’Illy a certainement été fréquenté depuis des siècles par les villageois des alentours comme un haut lieu où souffle l’esprit.

 Le calvaire d’Illy ne pouvait manquer d’attirer l’attention du général Margueritte (voir Saint-Menges/Floing) au début de l’après-midi du 1er septembre 1870 alors qu’il rassemblait sa division en prévision d’une charge de plusieurs milliers de cavaliers dans l’espoir de bousculer les fantassins allemands qui gravissaient les pentes du plateau du terme.

 

 Illy2.JPG

 

 

 

Le Calvaire.

 Vers 14h30, il fit avancer au petit trot ses troupes jusqu’à 400 mètres de l’ennemi en allant lui-même, par trois fois, reconnaître ses positions.

C’est au moment où la charge s’élançait qu’il sera mortellement blessé à proximité de l’auberge de Terme.

 

Le général de Galliffet lui succéda immédiatement et prit avec fougue la tête de cette charge héroïque, car tous ces cavaliers voulaient venger leur chef et, tout particulièrement ceux du 1er Régiment de chasseurs d’Afrique qu’il avait commandé antérieurement. »

 

Le panorama exceptionnel permet de voir la forêt ardennaise, la Vallée de la Givonne, le plateau de Floing, et au-delà de la Meuse, les hauteurs boisées de La Marfée d’où Guillaume 1er, roi de Prusse puis empereur d’Allemagne, observait le déroulement de la bataille.

 

 Illy3.jpgIlly4.jpg

 

 

 

 

 

« Auprès de ce calvaire furent rassemblés les escadrons qui participèrent aux charges héroïques du 1er septembre 1870 »

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

17:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)