04/06/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (126/140) : VIRTON (Belgique) : Un totem indien en Gaume

 

Endroits et histoires magiques

 3.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

Virton, capitale de la Gaume (Tintigny, Étalle, Saint-Léger, Meix-devant-Virton, Virton, Musson, Rouvroy…) ou, encore, de la « Douce Gaume » grâce au soleil que l’on dit le plus ardent de Belgique - il fait, en moyenne, 1,3°C plus chaud qu’ailleurs dans le royaume -, ville d’enseignement avec plus de vingt écoles pour une dizaine de milliers d’habitants, est aussi une cité particulièrement riche en vestiges gallo-romains.

 Virton1.JPG

 

 

Dieu Hélios du Soleil et de la Lumière conduisant le quadrige céleste (Saint-Mard-Virton)

Le Musée Gaumais (qui, en 2012, fêta ses 75 ans) reflète cette richesse et bien d’autres aspects socioculturels remarquables, dans ses quatre sections bien distinctes : ethnographie et artisanat, beaux-arts, archéologie et arts industriels.

 

Mais, ce qui surprend davantage le visiteur, c’est le totem qui est érigé non loin du syndicat d’initiative.

 Virton2.JPG

 

 

 

Fragment d’un monument funéraire (Vieux Virton, IIIe siècle) et symbolisme indien dans la capitale de la Gaume.

 

Généralement, un totem est une représentation sculptée ou peinte (ou les deux) d’un animal, d’une plante ou d’un objet considéré(s) comme protecteur(s) d’individus ou comme des ancêtres mythiques.

Virton3.jpg

 

 

 

 

 

L’animal totémique est le premier animal sacré, prouvant par là que l’homme et l’animal apparaissent comme indissociables, dit-on aussi.

Quoi qu’il en soit, le totem virtonais, unique en Belgique, est un cadeau de départ  de militaires canadiens fort enchantés de l’accueil et de l’hospitalité locales lorsqu’ils étaient basés à Marville, non loin de la capitale de la Gaume, de 1954 à 1967.

C’est devant quelque 5 000 personnes que, le 11 mars 1967, fut inauguré ce totem authentifié comme étant « indien ».

Une dernière anecdote à ce sujet : parmi les invités, il y  avait un certain Simon Baker, dit Khot-la-Cha, un authentique chef indien qui avait été recruté par la Compagnie Canadian Pacific Airlines pour faire la promotion du Canada et, aussi, démythifier, le « méchant » indien auprès des publics, surtout  auprès des amateurs de films du style « gentils cow-boys contre affreux indiens » !

 Il y a encore deux autres « particularités » à Virton, comme le signale François De Kock, écrivain de la région : rue Bouvier, au monument aux morts on distingue un Christ faisant étrangement penser, selon lui, à un thérapeute donnant un soin de reiki (mot japonais signifiant « Force de vie universelle » ; par extension : outil de guérison et de développement personnel), et, au bâtiment du CPAS des petits dragons en fonte.

Symboliquement, le dragon est très complexe et ambivalent : d’une part, il symbolise le mal et des tendances démoniaques, d’autre part, il évoque les rythmes de la vie. Mais, à y réfléchir, parfois les uns ne vont pas sans les autres chez certains êtres...

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

15:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.