04/06/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (122/140) : VIELSALM (Belgique) : Histoire et Mémoire

 

Endroits et histoires magiques

 1.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 C’est du cours d’eau « Salm » (de salwa en celte : noir, voire, saumon en allemand, d’ailleurs les armoiries de Vielsalm représentent deux saumons) que viennent les noms Vielsalm et Salmchâteau.

 Vielsalm1.JPG

 

 

La Salm au cœur de Vielsalm.

 

Une région marquée par l’Histoire : polissoirs du néolithique, enceinte celte, exploitation de l’or, château (disparu) au Moyen Âge, vestiges d’un château du XIVe siècle (à Salmchâteau), vieille ferme du XVIIIe siècle, pavillons de chasse du XIXe siècle et, aujourd’hui, si « Vielsalm ne vit pas dans le passé, même s’il aime s’en souvenir », la commune également composée de vingt-trois villages, est tournée vers l’exploitation forestière, le traitement du bois, l’enseignement, le tourisme…

 

Trois endroits de « Mémoire » sont à visiter :

 

. Musée du Coticule à Salmchâteau (voir Lierneux) ;

. Musée du Pays de Salm : géologie, histoire, folklore, sorcières (macralles), sabbats…

. Musée d’histoire et de la vie salmienne (situé dans une maison du XVIIIe siècle) : costumes, chasse à courre, aspects anciens de la localité…

 

Également à souligner :

. Maisons ardennaises typiques.

. Éléments anciens dans l’église Saint-Gengoux : dalle funéraire du XIVe siècle, fonts baptismaux gothiques…

 

 Vielsalm2.JPG

 

 

 

 

Fonts baptismaux.

. Cadran de l’horloge de l’église : les chiffres sont remplacés par des figures en métal doré.

 Vielsalm5.JPG

 Vielsalm3.JPGVielsalm4.JPG

 

 

 

 

 

Cadran spécial de l’église Saint-Gengoux

. Kiosque du parc à l’architecture « Expo 58 ».

Vielsalm6.JPG

 

 

 

Kiosque.

 

. Fontaine miraculeuse de Saint-Gengoux.

 

Qui était Gengoux ?

 

Ce prénom est d’origine germanique : geno ou gena = race et wulf = loup, donc « celui qui est de la race des loups ».

Gnagon ou gengoul, martyr au VIIIe siècle, devenu saint Gengoux, supporta avec patience et tolérance l’infidélité de son épouse. Il quitta la cour de Bourgogne, se retira sur ses terres, fut assassiné par l’amant de son époux, qui avait commandité le crime. Il est le patron des « mal-mariés » et est prié pour le rétablissement de la paix dans les ménages.

 

Certains villages ou hameaux présentent diverses spécificités :

 

. Le Vieux Château de Commanster dont le site fut déjà occupé au temps des Romains.

. La chapelle ancienne de Farnières rappelle la légende (classique) de la statue de la Vierge qui ne voulait absolument pas être déplacée malgré les tentatives des hommes.

. Fraiture (555m d’altitude) : ski, randonnées, grand feu (brûlage du Bonhomme Hiver), église ancienne (clocher restauré en forme d’obus !), chapelle, croix, maisons anciennes, vestiges industriels (Thier de la Forge).

. Halleux : Domaine du Monti (faune ardennaise).

. Ottré : mondialement connu par les géologues qui y ont découvert l’ottrélite (espèce minérale).

. Povedroux et sa demeure ayant appartenu à un entrepreneur au service de Louis XIV.

. Salmachâteau : vestiges du château du XIVe siècle, rochers, Musée du Coticule…

 

L’insolite Glacière

 

Endroit insolite et unique en Belgique, voici la Glacière de Hermanmont à l’entrée de Vielsalm.

Ce bâtiment fut construit à une époque où l’électricité n’existait pas et qu’il fallait conserver en été la glace découpée dans les étangs du château de Hermanmont, cette glace servant à rafraîchir (pas à consommer !) les boissons estivales, et certains mets, du baron de Hermanmont, des siens et de ses invités.

En effet, c’est en 1820 qu’Ampère découvrit l’électrodynamique, en 1868, que la dynamo fut imaginée par Zénobe Gramme, en 1879, l’ampoule à incandescence fut inventée par Edison alors qu’était inaugurée la première centrale hydraulique à Saint-Moritz, puis, en 1883 et 1889, il fut question de lignes électriques et dans les années 1900, l’électricité s’étendit à l’industrie, à l’éclairage public, au chemin de fer, dans les foyers…

Cette glacière de forme hexagonale à l’extérieur, circulaire à l’intérieur, haute de cinq mètres, accueillant quelque 55 m3, construite avec un vide ventilé entre deux murs de maçonnerie, avec d’imposantes dalles de schiste et une toiture suspendue favorisant l’aération…, fut abandonnée vers 1930, se dégrada et, heureusement, elle fit l’objet d’une restauration en 1992. Indéniablement, elle fait partie du Patrimoine !

 

N’oublions pas !

 

Différents monuments, objets, lieux… témoignent que Vielsalm et ses environs furent le théâtre de nombreux faits d’armes.

 

« Combattants, non Combattants, souvenez-vous qu’ils sont morts dans une lutte commune contre l’agression et l’oppression. À vous, jeunes générations, souvenez-vous que leur sacrifice a assuré l’avenir commun pour un monde plus fraternel. »

 Vielsalm8.JPGVielsalm9.JPGVielsalm10.JPGVielsalm11.JPGVielsalm7.JPG

Plusieurs hommages sont rendus à l’Armée secrète des Ardennes, aux soldats américains (« Le char invincible, le courage invincible »), aux Chasseurs Ardennais, à tous ceux qui ont résisté, parfois jusqu’à donner leur vie, contre l’envahisseur, contre les nazis et leurs sbires…

 

 

Sorcières et macrales

 Vielsalm12.JPGLe folklore de Vielsalm est étroitement lié aux sorcières, les fameuses Macralles ou Macrales. Ici, on dit qu’elles sont les « Reines de Vielsalm » !

Ainsi, les Macralles du Val de Salm, la Fête des Myrtilles, cortège folklorique (chars, danses, musiciens…), un son et lumière, le Sabbat, moment durant lequel le maire remet symboliquement les clefs de la ville aux sorcières pour vingt-quatre heures… rappellent la légende de ces jeunes de Vielsalm qui ne trouvaient pas de myrtilles dans les bois, aperçurent Gustine Maka, que l’on disait être une jeteuse de sorts, qui leur offrit tout un panier !

Ils l’acceptèrent, ainsi qu’un petit verre (ou deux, ou trois…) de genièvre. Mais, les fruits sauvages étaient « emmacrallés » et ils furent transformés en « macralles ». Les Macralles du Val de Salm participent aussi à de nombreuses festivités en Belgique (Nieuport, Houffalize, Bastogne, Liège, Arlon…), en France (Arras, Maubeuge, Sélestat, Disneyland-Paris…), aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, en Grèce…

 Vielsalm15.JPG

 

Vielsalm13.JPG

Vielsalm14.JPG

 

 

 

 

 

 

Non loin de la statue d’une Macralle, on découvre une stèle consacrée à un… coureur cycliste ! « Hommage à Sean Kelly. Meilleur coureur cycliste classique de sa génération. Double vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 1984 et 1989. »

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

10:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.