03/06/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (119/140) : VENDRESSE (France) : Un village hyper actif !

 

Endroits et histoires magiques

2.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

Après avoir connu un certain essor grâce à l’agriculture et à une fonderie (XIXe siècle), succédant pour cette dernière à des forges établies par les Gaulois et des moines, Vendresse est devenu un « lieu résidentiel » qui offre aux visiteurs un domaine aquatique avec des poissons d’eau douce, des jeux d’eau, un arboretum (l’allée de pins Douglas est splendide) que l’on accède par le Chemin « Bois de la Vierge », alors qu’au-dessus du portail latéral, l’église porte une surprenante phrase tirée d’un décret de Robespierre, porte-drapeau de la Révolution : « Le peuple français reconnait l’existence de l’Être Suprême et l’immortalité de l’âme. » (Article 1er du décret du 18 floréal).

Pourquoi ce culte à l’Être Suprême ? « L’idée de l’Être Suprême est un rappel continuel à la justice, elle est donc sociale et républicaine. »

Robespierre fut alors catalogué de « calotinisme ».

 

Et puis, il y a « La Cassine », vestiges d’un somptueux bâtiment de dizaines et de dizaines de pièces, que jouxtent un jardin à l’italienne et un petit couvent. Aujourd’hui, l’endroit a été choisi pour présenter des spectacles de son et lumière, un festival de musique…, alors que « La Cassine met le couvert» est une association organisatrice d’un marché paysan festif.

 

 Vendresse1.jpg

 

 

 

Festival de La Cassine.

 

Vendresse compte quelque 500 habitants. Y raconte-t-on encore les deux anecdotes que j’ai dénichées dans l’ancien « Guide de la France mystérieuse » ?

 

La première : « Sillonnant les Ardennes, la reine de Hongrie s’était embourbée à quelque vingt-cinq kilomètres de Mézières, plus précisément à Vendresse. Elle maudit cet endroit et, depuis cet instant, la trace du « Chemin de la reine de Hongrie » se perdit dans les terres… »

 

La deuxième : « Le 4 avril 1640, dans une sorte de « ressenti profond », le maître d’école inscrivit dans un document officiel qu’il y avait eu un grand tremblement de terre. Renseignement pris, un grand mugissement se fit entendre dans les ports de Hollande, des bateaux tanguèrent, des vitres se brisèrent à Amsterdam alors qu’aucun vent ne s’était levé ! »

 

 

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

21:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.