16/05/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (80 et 81/140) : MESSINCOURT (France) : Château et souterrains et MOHON (France) : Solaire et lunaire

1.jpgEndroits et histoires magiques

 Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

MESSINCOURT 

 Une trentaine de kilomètres sépare Sedan de Messincourt, un village érigé à l’emplacement du « Château du Diable », disait-on.

Ce château était une immense forteresse située dans la forêt et, à minuit, une lumière verte l’éclairait de manière étrange.

Petit à petit, le bâtiment fut déserté. Néanmoins, un jour, les habitants des environs s’y réfugièrent pour échapper à des soldats pilleurs, violeurs et meurtriers. Dans plusieurs salles et dans les souterrains, ils découvrirent des squelettes de personnes pendues et martyrisées.

Le château fut abattu et les souterrains définitivement murés…

 

MOHON

 

Ancienne commune, aujourd’hui intégrée à Charleville-Mézières, Mohon a une particularité : l’église Saint-Lié (XVIe siècle) qui comporte deux cadrans, un solaire et un lunaire, datant aussi du XVIe siècle.

Le cadran solaire est un instrument qui indique l’heure (solaire, bien sûr, donc l’heure du jour) grâce au déplacement de l’ombre d’une aiguille (gnomon). Quant au cadran lunaire, il est du même principe, mais l’ombre projetée est celle de la lune, surtout lors de la pleine lune, donc il s’agit des heures de la nuit.

 

Mohon.jpg

 

 

 

Cadran solaire.

 

Mais, qui était saint Lié ? C’était un moine du VIe siècle devenu ermite, guérisseur et protecteur des malades. Ses reliques étaient vénérées à Saint-Lyé-la-Forêt où il termina sa vie. La chapelle fut détruite en 1744 et la dévotion populaire se tourna vers saint Roch depuis la période des fléaux, telle la peste. C’est lui qui avait initié au christianisme saint Léonard de Noblac, un proche de Clovis.

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

21:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.