16/05/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (77/140) : MANHAY (Belgique) : Un parc extraordinaire

 

3.jpgEndroits et histoires magiques

 Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

Manhay fait partie du Pays de l’Ourthe au même titre que Durbuy, Érezée, Hotton, Houffalize, La Roche-en-Ardenne et Rendeux.

Manhay1.jpgAu Parc Chlorophylle, parc forestier récréatif de Manhay à Dochamps, on trouve, entre autres, une passerelle dans la cime des arbres, une plaine de jeux thématisée sur la forêt, des animations en bois…

Vingt-trois « stations » sont proposées de manière particulièrement didactique (avis aux enseignants !) : un tunnel végétal, « Bien voir pour savoir », « Bienvenue sous terre », un relief très varié, une terre grouillante de vie, l’homme, cet éphémère, des cachettes souterraines, l’énergie solaire, les arbres, le monde aérien de la canopée (étage sommital des arbres), les cercles de croissance (âge de l’arbre mais, aussi, les événements qu’il a vécus : sécheresse, feu, épidémie d’insectes…), l’eau, source de vie, pieds au sec et pieds dans l’eau, manger ou être mangé, une école de patience, les animaux « champions olympiques », suivre les animaux sans les voir, la cabane d’observation, un terrain d’aventures, un paysage nouveau, chemins de fer… et de bois, la filière bois moderne et l’exploitation forestière.

 

Manhay2.jpgAnecdote : Daan, le chanteur et musicien rock flamand, a élu domicile à Manhay et a même édité un album en hommage à la commune qui l’a accueilli. Voici sa biographie résumée sur internet (publication publique de la photo autorisée) :

 

 « Daan est un groupe de musique belge et un projet solo de Daan Stuyven (né le 24 septembre 1969) qui a fait partie de Dead Man Ray. De registres allant du rock à l'électro, les chansons sont généralement interprétées en anglais, parfois en français. Les chansons en français existent cependant aussi en version anglaise, enregistrées ou non (notamment Le vaurien / The Fool, Icon / La gueule du loup, Drink and Drive / Boire ou conduire, The player / Le joueur). Plusieurs chansons ont cependant été interprétées en néerlandais, dont la reprise de De lichtjes van de Schelde (« Les petites lumières de l'Escaut ») lors de l'enterrement de Bobbejaan Schoepen, ou encore Jouw land is niet mijn mand, want jouw land is een landmijn (« Ton pays n'est pas mon pays, car ton pays est un champ de mine »), brûlot contre Bart de Wever. »

 

Autre anecdote : le comédien, scénariste et metteur en scène Bouli Lanners a annoncé le tournage d’un film (dans une communauté de bûcherons) à Manhay !

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.