15/05/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (71/140) : LIBRAMONT-CHEVIGNY (Belgique) : La Foire au Pays des Celtes

Endroits et histoires magiques

1.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

Les Celtes furent des peuples qui occupèrent une grande partie de l’Europe ancienne, peuples probablement issus du sud-ouest de l’Allemagne et qui émigrèrent en Gaule, puis en Espagne, en Italie… avant Jésus-Christ. Ensuite, ils débarquèrent sur les Iles britanniques au Ier siècle, avant que les Germains puis les Romains s’attachèrent à les détruire.

Cependant, les Celtes laissèrent un art extraordinaire où triomphaient les courbes et les entrelacs ornant des armes, des monnaies, des statues religieuses…, prouvant, de la sorte, que l’on était loin d’un peuple de barbares, alors qu’ils peuvent être considérés comme les premiers civilisateurs de la Gaule.

Au Musée des Celtes de Libramont, cette évidence apparaît à travers un nombre imposant de pièces relatant la vie quotidienne, l’habitat, l’artisanat, des techniques…

On y apprend, aussi, que les Celtes avaient colonisé les Ardennes. Ainsi, on a déjà découvert quelque 150 nécropoles et des centaines de tombelles du côté d’Houffalize, de Gouvy, Bertrix et Bastogne, plusieurs fortifications à Cugnon, Lavacherie, Bérisménil, Cherain, Salmchâteau…, des traces d’habitats à Longlier, Harfontaine, Ebly, Hamipré-Offaing…, et, fait remarquable, des tombes où le défunt a été enseveli avec un char !

 

Nécropoles sur les sommets ardennais

 

Au Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles, on peut lire : « Les hauts plateaux schisteux de l’Ardenne centrale ont été colonisés au début du Ve siècle par une population, peut-être issue de Champagne, qui pratiquait l’inhumation sous tertre. Leurs tombes se distinguaient par la richesse du mobilier funéraire. On a dénombré quelque 150 nécropoles qui précisent les limites du territoire d’une population bien distincte de ses voisines.

Les tertres ont un diamètre de 8 à 28 m pour une hauteur réduite comprise entre 5 et 80 cm. Ces buttes funéraires, isolées pou groupées, furent élevées sur les sommets de l’Ardenne, souvent à plus de 450 m d’altitude. Elles recouvrent de grandes fosses dans lesquelles le défunt avait été déposé tout habillé, avec ses armes et ses bijoux. Les morts gisaient parfois dans un cercueil avec les récipients en céramique qui contenaient sans doute la boisson et la nourriture pour l’au-delà.

Dans le groupe septentrional, au nord-est de la province de Luxembourg, chaque tertre n’abrite qu’une tombe généralement dotée d’un seul récipient en céramique et plus rarement d’offrandes métalliques. Un guerrier avait été enterré avec un javelot et une lance à Cherain, quelques sépultures de Bovigny recelaient un ou deux bracelets en bronze, des parures réservées aux femmes. »

 

Libramont1.JPGLibramont2.JPGLibramont3.JPG 

Objets et ossements retrouvés dans la nécropole de Cherain-Sterpigny et tombes mérovingiennes des VIe et VIIe siècles.

 

Dix bonnes raisons…

 Il y a dix bonnes raisons pour venir à Libramont-Chevigny, selon son Office du Tourisme :

 

  1. Pour bien manger.
  2. Pour bien s’oxygéner.
  3. Pour découvrir ses origines celtiques avec, entre autres, des expositions thématiques : « Saveurs gauloises », « Restauration celtique »…
  4. Pour une foule d’événements ponctuels originaux et conviviaux (plus de 250 000 visiteurs par an) : ateliers, marches, conférences, concerts, cours, balades, stages, expositions…
  5. Pour visiter Flohimont, un beau village fleuri.
  6. Pour découvrir deux chapelles légendaires : Chapelle de Lhommal et sa source miraculeuse pour soigner les maladies des yeux et la Chapelle de Lorette, ermitage…
  7. Pour faire du sport et se détendre.
  8. Pour visiter au moins une fois dans sa vie la célèbre Foire agricole : gigantesque exposition en plein air, vitrine exceptionnelle de la ruralité, foire « verte »…
  9. Pour faire du shopping.

… 10. Pour être chaleureusement accueillis !

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

17:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.