26/03/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (60/140) : HERBEUMONT (Belgique) : Un terroir fameux

 

Endroits et histoires magiques

 

1.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

 

À Herbeumont, dans l’arrondissement de Neufchâteau, on découvre les impressionnantes ruines du château fort (patrimoine majeur de Wallonie) et le « Tombeau du Chevalier » également dans un méandre de la Semois, alors que dans la commune d’Étalle, le village de Buzenol avait également été envahi par les Romains.

Il y a plus de quatre mille années, l’éperon de Montauban était habité et constituait l’un des plus importants sites défensifs de la région. Les Romains s’y établirent et on retrouva un mur formé de diverses parties de monuments, dont, probablement, la première machine agricole de tous les temps : la célèbre moissonneuse des Trévires, un peuple qui mena la vie dure à Jules César !

Cet épisode historique majeur se découvre au Musée lapidaire qui est intégré au site. Ici, plane, également, la légende des Quatre Fils Aymon…

 

 

Herbeumont.jpg

 

 

 

 

La Semois, non loin d’Herbeumont.

 

 

Au Syndicat d’Initiative, on évoque le patrimoine local :

 

. Ruines du château fort (accès gratuit) construit au XIIIe siècle et détruit par les troupes de Louis XIV en 1657.

. Chapelle Saint-Roch (prié lors d’épidémies ou pour prévenir celles-ci) du XVIIe siècle.

. Lavoir de la Charbonnière du XIXe siècle.

. Moulins Willaime et des Nawés (roues à aubes).

 

Herbeumont a toujours été une commune « active » : travail du verre (XIVe siècle), du fer (XVIIe siècle), du schiste et ardoisières (XVIIIe siècle), culture du tabac (XXe siècle), de l’épicéa, tourisme (près de cent kilomètres de promenades, zones de baignades…).

Au XIXe siècle, de nombreux natifs de la localité tentèrent leur chance dans l’Ouest des États-Unis pour former une véritable « diaspora » !

Ainsi, le chercheur d’or Jean Perlot est parti en 1849 en Californie, revint deux décennies plus tard… fortune faite !

 

La Confrérie des Carabins préconise la fidélité à Herbeumont et lève son verre d’« Herbamour » (liqueur à base d’herbes auxquelles ont prête certaines vertus aphrodisiaques…) à ce noble dessein !

 

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique : 

http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs...

 

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

 

 

 

17:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.