08/03/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (52/140) : GEDINNE (Belgique) : Mémoire et hommage

 

3.jpgEndroits et histoires magiques

Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)


Commune de 4 500 habitants des Ardennes namuroises, située à quelques kilomètres de la frontière française, Gedinne et ses environs furent de hauts lieux de la Résistance lors de la Seconde Guerre mondiale.
De manière remarquable, le projet « Vue d’Antan » se veut un appel à la visite de Gedinne et des villages de l’entité au travers de cartes vues anciennes replacées exactement à l’endroit où se situaient les bâtiments et sites décrits. Assurément, une très heureuse initiative dont voici quelques exemples et, également, d’autres informations distillées dans la commune :

. S.A.S.

« Cette plaque commémore l’arrivée des premières troupes belges avant-garde des troupes alliées qui, en 1944, foulèrent le sol de la Belgique.
L’escadron de parachutistes belges « S.A.S. » qui, à partir du 15 août 1944, opéra dans la région de Gedinne sous les ordres du capitaine E. Blondeel et du lieutenant P. Renkin. »

Gedinne1.JPG

 

 

 

Hommage aux parachutistes.

. Armée secrète

« À la fin de 1943, l’Armée de Belgique (devenue Armée secrète en juin 1944) prend forme sur le terrain. Son organisation s’étend à l’ensemble du territoire belge. Elle est divisée en cinq zones :
Zone I : Hainaut et Namur (rive gauche de la Meuse).
Zone II : Anvers et Limbourg.
Zone III : Flandre.
Zone IV : Centre du pays.
Zone V : Rive droite de la Meuse.

Gedinne2.JPG

 

 

 

 

Pour ne pas oublier ces héros.

Les zones sont divisées en secteurs et les secteurs en groupes. Au total, cela donne cinq zones, trente-deux secteurs et cent deux groupes ou refuges. La Zone V est divisée en cinq secteurs dont le secteur V qui nous concerne, divisé en quatre groupes :
Groupe A : Région de Ciney-Spontin-Dinant.
Groupe B : Région Famenne-Houyet.
Groupe C : Région Gedinne-Beauraing.
Groupe D : Région Semois-Paliseul. (…)
Le Groupe C a rassemblé un maximum de 250 hommes. Il avait à sa tête le commandant Louis Barthélemy et se composait d’une sous section a matériel commandée par le colonel Verbois, de trois sections de Gedinne commandées par M. Vincent et de trois sections de Beauraing commandées par J. Questiaux. Il y avait également des sections renseignements, ravitaillements, etc. Chaque section était divisée en sous sections. Ces dernières étaient divisées en escouades. »

. Hôtel du Lion d’Or

Gedinne3.JPG 

 

 

 

 

Hôtel du Lion d’Or.

« L’Hôtel du Lion d’Or fut aménagé en 1863. En 1922, il est devenu « Magasin de Confection Henrot André » puis « Les Trois Arcs » en 1978.
En face, on voit l’ancienne poste (façade blanche) et l’école. La poste sera reconstruite à l’endroit actuel en 1913. Sur la place, on voit la plantation récente des tilleuls à grandes feuilles toujours présents aujourd’hui.
La seconde photo (1920) montre sur la droite l’imprimerie Beghon-Lemye qui sera rasée en 1992. »

. Place de la Halle

« Autrefois, la place accueillait un marché de renom d’où son nom de « Place de la Halle ». Des canons furent placés en 1920 en commémoration de la guerre 14-18, ils seront enlevés par les Allemands en 1940.

 Gedinne4.JPGGedinne5.JPG

 

 

Vues d’antan.

En 1930, un monument aux morts fut édifié. Il sera déplacé à son endroit actuel en 1992. La place fut rebaptisée en 1946 « Place Colonel Blondeel », figure emblématique de la libération de Gedinne en 1944. »

. La Route du Maquis

- Circuit Vresse-Semois (94 km) : Houdremont, Nafraiture, Bellefontaine, Petit-Fays, Membre, Laforêt, Vresse, Chairière, Gros-Fay, Cornimont, Vivy, Rochehaut, Alle, Sugny, Bohan, Houdremont.
- Circuit Bis Gedinne-Bièvre (76 km) : Gedinne, Gembes, Porcheresse, Graide, Bièvre, Houdremont, Louette-Saint-Pierre, Croix-Scaille, Willerzie, Bourseigne-Neuve, Bourseigne-Vieille, Vencimont, Rienne, Gedinne.

Gedinne6.JPG

 

 

 

 

La double Route du Maquis.

. L’Abreuvoir

« Les abreuvoirs circulaires étaient faciles d’accès à un grand nombre de bêtes. Les abords en étaient pavés pour en garantir quelque peu la propreté. Les gens y venaient aussi chercher de l’eau. Cet abreuvoir datant des années 1900, a été démonté bien après la deuxième guerre. Gedinne eut une première distribution d’eau pour alimenter ces points d’eau en 1859. Ce réseau de distribution fut adapté en 1886. »


Gedinne7.JPG

 

 

 

L’abreuvoir.

. L’église Notre-Dame de la Nativité

 Gedinne8.JPGGedinne9.JPG

 

 

 

 

Notre-Dame de la Nativité.

Rebâtie en 1939, elle garda sa magnifique tour romane du XIIe siècle. Particularités : un retable en chêne polychromé doré, un confessionnal et des statues, également en chêne, datant du XVIe siècle. Le retable montre des compositions de la vie de Jésus, sa Passion, Marie, le Portement de la Croix, le Crucifiement, la Descente de la Croix, l’Annonciation, l’adoration des bergers et des mages dans la crèche, la Fuite en Égypte, l’enterrement de la Vierge…


. La Tour du Millénaire

En 2001, sur le plateau de la Croix-Scaille (503 m d’altitude), fut érigée la Tour du Millénaire (ou Tour de Gedinne), belvédère en bordure de la frontière avec l’Hexagone.
Des malfaçons et un manque d’entretien (bois pourri) obligèrent sa destruction, puis sa reconstruction avec nouvelle inauguration en 2012…

Gedinne10.JPG

 

 

 

La Tour du Millénaire ou Tour de Gedinne.

Sur place, on lit : « La Tour du Millénaire : une construction unique en Europe. Un sablier au cœur de la forêt : 80 tonnes de bois et de fer pour entrer dans le troisième millénaire. »

. La Ferme Jacob

« L’histoire de la ferme est liée à sa situation frontière mais apparemment peu d’événements s’y sont déroulés. Une ambiance particulière y règne, un mystère l’entoure comme peut-être, les deux cavités du linteau gauche de la cheminée à l’intérieur de l’habitation qui seraient les marques d’un jadis Droit d’Asile. »


Gedinne11.JPG

 

 

 

 

 

Oratoire près de la Ferme Jacob.


. Promenades balisées

La Fange de l’Abîme : 7 km
Espace liberté 44 : 5 km
Le Monument Bruck : 8 km
La Chapelle Saint-Jean : 12 km
Les Vieux Moulins de Thilay : 8 km
Trans Village : 70 km
Gedinne (comme Vresse-sur-Semois, Givet…) est une étape sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en Province de Namur, selon l’Association Belge des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Gedinne12.JPGGedinne13.JPGGedinne14.JPG

 

 

 

 

Promenades la région de Gedinne.

 

 
(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique :
http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs.be/

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.