25/02/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (40/140) : DOUZY (France) : Des bonds encourageants

 

Endroits et histoires magiques2.jpg

Aujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)

Un peu en dehors de ce village du Pays des Trois Cantons, à la Route de Mouzon on trouve un tout petit aérodrome. Particularité : il est l’un des tout premiers à avoir connu la fameuse épopée de l’aviation.
C’est en 1908, que Roger Sommer, pionnier en la matière (et en automobile), fit quelques bonds dits « encourageants » sur une prairie de Douzy à bord d’un biplan de sa propre fabrication.
Un an plus tard, il vola plus d’une heure à une trentaine de mètres d’altitude.
Alors qu’il se dirigeait vers Calais pour tenter la célèbre traversée de la Manche (un vol d’une trentaine de minutes, en principe), le camion de Sommer, qui acheminait l’avion, tomba en panne. C’est Blériot, qui avait eu la même idée, qui entra dans l’Histoire quelques jours plus tard !
Mais, le pilote de Douzy se « vengea » quelque peu contre le sort et il battit le record du monde de durée en vol : deux heures pour 160 kilomètres à quelque 200 mètres d’altitude.
Ensuite, en 1910, il emmena dans son avion douze personnes établissant, de la sorte, le record du poids transporté !
Un musée à Douzy évoque cette époque glorieuse pour l’aviation, dont celle d’un autre pilote ardennais, Henri Louis Brégi, le premier pilote à survoler l’Afrique.

À Douzy (en patois, le village est appelé le « Pays des rallonges » !), où Charlemagne aimait séjourner, on remarque l’église néogothique Saint-Barthélemy et, à ses pieds, un monument commémorant les morts pour la patrie qu’un soldat tout habillé domine de bleu, alors que des obus font office de soutiens à une chaîne d’anneaux…

Douzy1.JPGDouzy2.JPG

 

 

 

 

Église Saint-Barthélemy et le soldat bleu entouré d’obus.

Il y a également, une base de loisirs « Pavillon bleu », une invitation à la pêche, à la baignade, à faire du pédalo, à se lancer sur un toboggan…, alors que, tous les deux ans, au mois de juillet, se déroule le « Douzy’k Festival » (rock) qui attire des milliers de personnes, et que le village accueille le « Centre national de gestion des missions catastrophes naturelles de grande ampleur » (tempête Xynthia, inondations dans le Var…).

(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique :
http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs.be/

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

 

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.