29/01/2016

« Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (10/140) : LA BARAQUE MICHEL (Belgique) : La hutte devenue auberge

Endroits et histoires magiques

Bosseval4 copie1.jpgAujourd’hui, l’heure est venue d’emboîter le pas d’auteurs « locaux », de rassembler ce qui était épars, de (re)donner aux Ardennes leurs lettres de noblesse, de consulter à nouveau les pages des légendes et des traditions typiques de ces contrées merveilleuses afin de préparer au mieux des promenades et des séjours sur place. Et, surtout, d’y goûter ! (*)


Avec ses 674 mètres d’altitude, la « Baraque Michel » est le deuxième point le plus haut de Belgique après le « Signal de Botrange » dont le sommet culmine à 694 mètres.
En vérité, la « Baraque » est une auberge et le lieu de rendez-vous de nombreux randonneurs attirés par ce magnifique coin des Hautes Fagnes.
Elle fut fondée vers 1811-1813 et servait de refuge pour les personnes égarées.

La Cloche des Perdus

Cela me rappelle la montée du Col d’Aubrac (1 469 mètres) dans le Massif Central, lieu gravé dans la mémoire de tous les pèlerins vers Compostelle et stipulé dans une inscription à la « Dômerie d’Aubrac » : « C’était un lieu d’horreur et de profonde solitude. »
Une grosse cloche, la célèbre « Maria » dite la « Cloche des Perdus » était actionnée de jour comme de nuit lorsqu’il neigeait ou que le brouillard était dense.
À la « Baraque Michel », la cloche aurait sauvé des dizaines de personnes au XIXe siècle, paraît-il.
Ainsi, située à une centaine de mètres de là, on trouve la chapelle Fischbach dédiée, comme il se doit, à Notre-Dame de Bon Secours. Elle fut érigée par le chevalier Fischbach, industriel, en remerciement du sauvetage de son beau-père qui, en 1819, s’était égaré et avait pu être sauvé par le propriétaire du refuge.
Par après, l’établissement servit de relais aux malles-poste prussiennes qui reliaient Malmedy et Eupen.
Mais, d’où provient la légende de la « Baraque Michel » ?

« Au XVIIIe siècle, Michel Schmitz se promenait dans les Fagnes, s’y perdit, implora la Vierge, retrouva le chemin avant la nuit, planta son bâton et promit d’y construire une hutte d’argile et de tourbe et de consacrer le reste de ses jours au sauvetage des promeneurs égarés. Il tint parole et s’installa comme ermite. C’est ainsi qu’est née la Baraque Michel. »

Le drame des fiancés

On trouve, également, la Croix des Fiancés plantée à côté d’une borne frontalière (voir ci-dessous).
Cette croix fut élevée en mémoire de deux fiancés, François et Marie, pris dans une tempête en janvier 1871. Ils allaient à Xhoffraix faire l’acquisition de matériel pour leur future union. Ils se perdirent à jamais !
François avait glissé dans le corsage de Marie le message suivant : « Marie vient de mourir, et moi, je vais le faire. » Son corps a été retrouvé un peu plus loin…

Baraque Michel1.jpg

 

 

 

 

 

Drame des fiancés…


Au sujet des « Bornes B-P », de formes hexagonales et hautes de 1,40 m, on sait qu’elles furent érigées au début du XIXe siècle et qu’elles délimitaient la frontière entre la Belgique et la Prusse.

 

Baraque Michel2.JPG

 

 

 

 

 

L’instituteur ardennais en promenade, en 1938, dans les Hautes Fagnes du côté d’un pouhon (endroit où l’on puise l’eau), source minérale d’eau ferrugineuse.

Non loin de la borne 156, à moins d’un kilomètre à l’est de la Baraque Michel, se trouve la Fontaine Périgny (du nom d’un comte, sous-préfet, de l’époque napoléonienne), l’une des deux sources de la Helle, qui a la particularité de ne jamais geler et d’avoir une eau très pure.


(*) Au fil des jours, vous pourrez me suivre dans quelque 140 lieux légendaires ou historiques français, belges, luxembourgeois et allemands, repris de mon ouvrage et de mes émissions « Ardennes Mystérieuses, Insolites et Sacrées » (Éditions Jourdan, RTBF, TV5 Monde, Fréquence Terre-Radio France Internationale) sur le blog spécifique :
http://ardennesmysterieusesinsolitesetsacrees.skynetblogs.be/

Et, chaque semaine, en radio avec une soixantaine de sites ardennais français dans l’émission « Nature sans Frontières » sur « Fréquence Terre-RFI » : http://www.frequenceterre.com/

 

09:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.